Envie de participer ?

Encouragés par leurs supporters nos "Lions verts" s’imposent 32 à 26 face à Coarraze-Nay.

SGSC-COARRAZE NAY

Equipe 1 victoire 32-26 Mi-Temps 18-16

Fidèles à leur jeu d’attaque, les Saint-Gironnais ont emballé le match dès les premières minutes. Les trois-quarts se sont souvent heurtés à une défense intraitable mais les avants ont bousculé leurs adversaires en mêlée et font jeu égal en touche. Les Béarnais n’ont jamais rien lâché et le suspense a tenu le public en haleine jusqu’à la dernière minute.

Dès le coup d’envoi, les locaux envahissent le camp des visiteurs et obtiennent une première pénalité aux 40 m, transformée par le jeune ouvreur Antras. Les Béarnais réagissent et marquent à leur tour trois fois aux 5e, 7e et 9e minutes et mènent 9-3. Le capitaine Lazerges décide alors de jouer avec les gros qui mettent au supplice la mêlée adverse. Après un bon travail de ses avants, Lazerges marque le premier essai et son équipe recolle au score (8-9, 15e). Antras passe une nouvelle pénalité des 50 m face aux poteaux et Saint-Girons mène de deux longueurs (11-9) ; mais seulement pour une minute car une relance saint-gironnaise hasardeuse offre un essai aux visiteurs. La mi-temps sera quand même sifflée sur un score favorable aux locaux (18-16) car, à la 32e minute, le pack marque un essai collectif au pied des poteaux.

Suspense jusqu’au bout

Dès la reprise, les Couserannais creusent l’écart par un nouvel essai transformé (29-16), et les visiteurs reviennent (25-19, 65e). Rien n’est encore joué, la victoire n’a pas choisi son camp, même si la domination locale est grande. Après un très long pilonnage de la ligne adverse, le pack vert et noir offre un nouvel essai à son demi de mêlée et tout le monde pense que la cause est entendue. C’est mal connaître les visiteurs qui réagissent la minute suivante par un dernier essai transformé. Nous sommes à la 78e minute et le score est de 32-26, tout est possible mais le match se terminera près de la ligne béarnaise par la victoire des "Lions verts". 

Dans les vestiaires

Guillaume Lazerges (capitaine de Saint-Girons) : "Nous avons mis une dizaine de minutes à comprendre la façon dont il fallait jouer. Nous étions brouillons, nous avons fait beaucoup de fautes à cause du stress, on n’avait pas le droit de perdre une nouvelle fois à la maison. L’équipe de Coarraze-Nay est une très belle équipe qui nous a posé beaucoup de problèmes car elle a un très gros rideau défensif et elle joue beaucoup sur les contres. Nous avons jeté deux ballons et nous avons encaissé deux essais. Notre mêlée a été impressionnante, nous avons eu nos ballons en touche sauf en fin de partie. Le match n’est pas complètement abouti car le bonus a été perdu à trois minutes de la fin mais nous avons quand même fait plier une équipe invaincue. Nous allons la semaine prochaine à l’Isle Jourdain avec des ambitions. Il faut espérer que quelques blessés pourront rejoindre le groupe même si notre force est de ne jamais avoir d’absents car tous les joueurs connaissent le schéma de jeu".

Benoît Tessarotto (entraîneur des lignes arrières) : "Le suspense a duré jusqu’à la dernière minute. Nous obtenons la victoire, c’est le plus important et, surtout, nous n’avons pas de blessés supplémentaires. Nous faisons de très belles actions et ensuite de très mauvaises, il faut arriver à réguler notre fougue. Les deux premiers essais sont le cadeau de bienvenue que nous offrons à tous les clubs depuis le début du championnat. Je veux surtout retenir que nous n’avons rein lâché, que nous avons avancé énormément sur les ballons portés, que la mêlée a été supérieure".

Laurent Bayle (entraîneur de Coarraze-Nay) : "Nous avons assisté à un joli match, nous perdons de deux points à la mi-temps, ensuite nous revenons cependant nous sommes toujours menés au score malgré quelques occasions, mais Saint-Girons en a eu aussi et finalement le score est logique".

Du côté de l’équipe B

Elle s’est inclinée sur le score de 23 à 18 mais les hommes du capitaine Siret ont réussi à arracher le point de bonus défensif. Pour Roger Dedieu, entraîneur de l’équipe avec Corentin Crouzet et Benoît Vergé, cette défaite est logique car les Saint-Gironnais ont été dominés dans l’engagement physique et sur un plan technique. Même lors des temps forts, les "vert et noir" n’arrivent pas à marquer à cause d’un mauvais choix ou d’une faute de main. Le pilier Soum blessé à Beaumont était absent, Barbaste et Poret ont dû quitter le terrain en cours de match.

Composition de l’équipe : Pons, Couzinet, Barbaste ; Bordes, Poret ; Fabian, Llense, Caubère ; Terre (m), Bordes (o) ; Darou, Siret (cap), Saison, Cazeneuve ; Maingueneau. Sont entrés en cours de partie : Sentenac, Vergé, Couzinet, Violeta, R. Augisytrou, Escrive, Gouzy. Les Saint-Gironnais ont marqué deux essais, un de pénalité et un par Gouzy. Bordes et Terre ont chacun rajouté une pénalité.

Recueillis par Alain Arbogast LA DEPECHE 

Vidéo Karine Sirgant

News : suivez les matchs à l'exterieur du SGSC sur l'application SCORE N'CO 

image%2863%29.png

Vidéos associées : SGSC-COARRAZE NAY

Merci Karine Sirgant 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.