Envie de participer ?
La belle aventure continue pour Clement Vergé - La formation du SGSC recompensée

Un grand bravo à Clément Vergé notre ancien seconde ligne, espoir au Stade Toulousain cette saison, qui pour la seconde fois se voit convoquer en équipe de France des moins de 20 ans .

Il participera début janvier à un stage de développement ,ainsi qu' au match amical contre l 'Italie,  et qui sait, peut être fera t'il parti des 34 séléctionnés pour participer au tournoi des 6 nations . 

https://www.ffr.fr/actualites/france-moins-20-ans/stages-developpement-des-forts-potentiels

Son club formateur, le Saint Girons Sporting Club , ses dirigeants , ses entraineurs , sont fiers de la réussite de Clément . Preuve que  depuis plusieurs années qu,"au fin fond de l'Ariege dans un petit coin du Couserans des passionnés bénévoles font que le rugby 🏉 Ariégeois soit formateur. " 

 

Son Interview / La Dépêche -14 mai 2020

Clément Vergé, 18 ans, 2 mètres, 112 kilogrammes, vient de signer un contrat de trois ans pour intégrer l’équipe des espoirs du Stade Toulousain, et mène de pair des études pour devenir professeur des écoles. Un bel avenir s’annonce pour ce garçon qui nous a raconté comment il est arrivé à ce résultat.

Où as-tu découvert le rugby ?

J’ai débuté à l’école du Saint-Girons Sporting club à 5 ans, en catégorie poussin, et mon éducatrice était une dame : Christine Salesses. J’ai passé ma première année de junior au Sporting. Le Stade Toulousain m’a proposé de faire des entraînements avec les joueurs du club pour voir si j’avais le niveau. J’ai eu beaucoup de chance car cette année-là. Avec le Sporting, on jouait en catégorie Balandrade, le plus haut niveau amateur, et donc, le passage chez les Crabos, l’élite du rugby junior, a été moins difficile. Didier Couzinet [ndlr, l’un de managers du Sporting] m’a beaucoup aidé.

Quel va être ton emploi du temps durant la saison 2020-2021 ?

J’aurai deux entraînements par jour avec le Stade Toulousain, et parallèlement je suivrais des cours à la faculté Paul Sabatier, qui travaille en partenariat avec le club. Si ma première année que je viens de terminer est validée, je ferai la suivante en deux ans, pour me consacrer davantage au rugby. Je ne pourrai pas comme la saison dernière jouer aussi avec le Sporting mais je viendrai encourager les joueurs.

Seras-tu aidé financièrement par le Stade Toulousain ?

Je vis en colocation avec deux joueurs du Sporting, Yohan Antras et Rémi Augistrou. Je vais avoir une bourse pour payer mon loyer, ma nourriture, les transports.

Comment vois-tu ton avenir ?

À 23 ans, j’aurai la possibilité de signer un contrat professionnel. J’aimerais rester au Stade Toulousain. Si ce n’est pas possible, j’essaierai de trouver un autre club pro, sinon je reviendrai au Sporting.

Ton papa, un ancien grand second ligne du Saint-Girons Sporting Club te donne-t-il des conseils ?

Oui, surtout pour le jeu en touche. Le manager, Lionel Heymans, m’a toujours encouragé, il m’a donné confiance.

Clément Vergé raconté par son manager, Lionel Heymans

"C’est une merveilleuse promotion pour lui et un honneur pour notre club, mais c’est surtout la récompense de son travail. Clément est excellent joueur de rugby et un super garçon, à l’écoute des conseils et toujours à la recherche de ce qui peut le faire progresser. Des bons joueurs il y en a beaucoup, la différence est dans le travail et l’envie de s’améliorer. Sur ces deux points, Clément a tout pour faire carrière. Son seul petit défaut est d’être trop gentil, il devrait penser davantage à lui, mais ce n’est pas vraiment un défaut, c’est de la générosité."

 

Photos associées : Clement Vergé


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.