Envie de participer ?

Le SGSC va chercher le point de bonus défensif en seconde période

FC LOURDES / SGSC

Lourdes 24- Saint-Girons 17

(stade Antoine-Béguère) MT : 15-3. Arbitre : Lucille Puech (Occitanie).

Pour Lourdes : 2 E Bonan (14), pack (39), 1 T Geyre (14), 4 P Geyre (3), Bourgeois (51,56,78).

Pour Saint-Girons : 2 E Boineau (64), Pons (76), 2 T et 1 P Bordes (30).

FC Lourdes : Monplaisi ; Aguerre, Daléas, Feuillerat, Boya ; (o) Bourgeois (m) Geyre ; Seguret, Abat, Nogué (cap) ; Piccioli, Bonan ; Vaitulukina, Irigoyen, Carillo. Entrés en jeu : Hiva, Loncan, Coine, Candau, Badie, Rixens et Horgassan.

Cartons jaunes : Daléas (58), Feuillerat (74)

Saint-Girons SC : Bordes ; Bonzom ; Bocchese ; Durrieu, Zorzi : (o) Antras (m) Lazerges (cap) ; Laberty, Rietbroek, Boineau ; X.Pons, J. Estaque ; Valantie, Marallin, P. Estaque ; Entrés en jeu : S.Pons, Gomes, Augistrou, Violetta, Caubere, Maigueneau.

Cartons jaunes : Valentie (22) Rietbroeck (58).

équipes B : FC Lourdes 25 – St Girons 22

Les Lourdais démarrent fort puisque dès l’entame, ils sont près de marquer suite à un mouvement offensif initié par Monplaisi, relayé par Aguerre et Bonan, mais qui échoue dans la continuité sur l’aile gauche.

Le ton est donné. Geyre inaugure la marque sur pénalité, échoue à deux reprises ensuite de même que le buteur du Couserans. Juste avant la fin du premier quart d’heure, Aguerre fait quelques misères à ses adversaires, file le long de la touche, retrouve Monplaisi à l’intérieur, lequel bénéficie de l’appui de ses avants, Bonan marque au pied des poteaux.

Des avants lourdais conquérants

Le buteur des verts inscrit les 3 premiers points de son équipe, échoue dans sa tentative suivante, son tir heurtant le poteau et peu avant la pause citron, alors que la pluie menace, les Lourdais marquent leur deuxième essai, consécutif à une mêlée à 5 mètres concédée par la défense ariégeoise sur un coup de pied à suivre.

Derrière son "huit" conquérant, Abat s’extirpe mais il est stoppé à quelques centimètres de la ligne d’essai. Les avants lourdais font l’effort et s’imposent collectivement. 15-3 à la mi-temps, les choses semblent bien engagées pour le FCL.

Bourgeois profite de fautes adverses pour enquiller t deux pénalités (51e, 56e), en ratant une pour mêlée écroulée (54e).

Ce sera le chant du cygne lourdais car Saint-Girons, jusque-là, effacé et timoré, sort de sa torpeur et revient sur les pas des locaux en scorant à deux reprises. Tout d’abord sur une pénalité rapidement jouée, Lazerges envoyant son 3e ligne à l’essai (64e) et par le solide Pons, après un excellent mouvement collectif.

Les Ariègeois, revenus à 21-17, font parcourir quelques frissons sur les échines des Bigourdans, tentant leur va-tout dans les dernières minutes.

Bourgeois hérite d’une dernière pénalité (78e) qu’il transforme pour le plus grand bonheur du FCL qui renoue avec la victoire.

Saint-Girons, grâce à une belle seconde mi-temps repart avec le point de bonus défensif.

Le bonus défensif aussi pour l’équipe B : 27 à 22 pour Lourdes.

Composition de l’équipe. Soum, Arrivat, Garcia. Fabian, E. Heymans. Caubère (cap), Llense, Arrivat. R. Augistrou (m), Digrégorio (o). D. vergé, Aloui, Siret, Maurette. Terre. Sont entrés en cours de partie : Senteanc, Vergé, Poret, Barbisan, Saison, Gouzy. Loïc Digrégorio a marqué 3 essais et Nicolas Terre a rajouté 2 pénalités et 1 transformation.

Ramener un point de bonus défensif d’un déplacement est toujours positif mais face à une équipe largement à leur portée les Saint-Gironnais ont commis trop de fautes de main pour prétendre à la victoire. Encore une occasion perdue.

*******

Durant une grande partie de la première mi-temps l’équipe fanion du Saint-Girons sporting club a regardé jouer son adversaire lourdais, tel est le constat dressé par le manager Lionel Heymans.

Ce manque de combativité est-il dû à la fatigue du match contre l’entente Miélan-Mirande ?

Je ne pense pas que la fatigue physique soit la cause de cette absence de saine agressivité, car nous avons terminé très fort après la pause. Nous n’avions pas les ressources mentales nécessaires. Il nous a fallu être bousculés pour enfin réagir de la plus belle des façons et revenir à quatre points de nos adversaires.

Il y avait à nouveau beaucoup de jeunes dans l’équipe.

Nous avons actuellement beaucoup de joueurs blessés et, dimanche dernier, Romain Bocchese a dû quitter le terrain au bout de quelques minutes. Heureusement, il est le seul blessé de la journée.

Patrice Caubère est revenu mais Jonathan Durrieu et Benoît Lacroix étaient les nouveaux absents pour cause de blessure.

Nous finissons malgré tout ce bloc avec 9 points et, comptablement, c’est une très bonne performance car nous avons disputé deux matchs à l’extérieur.

Comment allez-vous gérer ces quinze jours de repos ?

La première semaine, nous allons surtout privilégier la récupération en espérant pour la reprise du championnat contre Morlaàs le retour de Nicolas Duba, Jonathan Durrieu et Benoît Lacroix. Pour les avants, ce sera plus compliqué, même si la blessure de Lilian Incamps est en bonne voie de guérison. C’est toujours l’incertitude pour Clément Maurette ; Yvon Augistrou vient d’être opéré et sera absent de longues semaines.

Article et crédit photo : La Dépêche 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.